Grâce à son contrat avec Périscope, Aurier se rendra à Londres en sous-marin

Serge Aurier ne sera pas dans le groupe du PSG pour affronter Arsenal ce mercredi en Ligue des Champions. Les autorités anglaises ont refusé de délivrer un visa au joueur ivoirien à cause des affaires judiciaires en cours. Reportage au cœur de l’imbroglio.

Alors qu’il s’apprêtait à s’envoler avec le reste du groupe parisien pour jouer un match décisif pour la première place du groupe X en Ligue des Champions face à Arsenal, Serge Aurier a été bloqué à Paris par les autorité anglaises. Le défenseur parisien, toujours au cœur d’une affaire l’opposant à un policier de la BAC, ne sera donc pas du déplacement. En apprenant la terrible nouvelle, Serge Aurier explose :

« C’est quoi cette décision de grosse fiotte ? Les douaniers anglais, ils sont tout guez franchement. Ça ne leur pose pas de problème d’avoir Joey Barton sur leurs pelouses, mais une victime de violence policière n’a pas le droit de passer la frontière ?! »

Rapidement calmé par ses coéquipiers et ses dirigeants, Serge Aurier, dont le téléphone portable a été confisqué par le club, est rentré chez lui sans broncher. Contactée par nos soins, la douane anglaise a accepté de commenter sa décision en exclusivité pour Stade 3 :

« Nous avions effectivement autorisé dans un premier temps le visa de Monsieur Aurier. Mais depuis le début de la semaine, nous recevons de nombreux appels d’un certain Laurent B. qui affirme avoir pour priorité la protection de la Reine et de ses sujets. Selon lui, Serge Aurier représenterait une menace grave pour la sécurité du royaume. »

Bien que Thomas Meunier ait convaincu l’ensemble du staff parisien après sa performance face à Bâle, l’absence de Serge Aurier inquiète en interne et différentes solutions sont envisagées. D’après nos informations, le clan Aurier privilégierait le transport de son joueur en sous-marin, grâce à un partenariat noué secrètement avec Périscope.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

treize − deux =