Info Stade 3 : Andrea Poli n’aurait pas dit bonjour en arrivant à l’entraînement

De retour à l’entraînement après la période des fêtes, les joueurs du Milan AC ont retrouvé hier le Milanello. Ces retrouvailles, censées être joyeuses, ont été gâchées par la discourtoisie du milieu de terrain Andrea Poli, qui n’a pas salué ses coéquipiers à son arrivée.

Le centre d’entraînement du Milan AC a donné lieu à une scène inhabituelle hier matin. Alors qu’ils revenaient de leurs vacances respectives, dues à la trêve hivernale, les Rossoneri ont été surpris par l’attitude de l’un de leurs coéquipiers. En effet, Andrea Poli, à son habitude très courtois, n’a salué aucun de ses coéquipiers lors de son arrivée au Milanello. Un comportement qui a surpris son partenaire du milieu de terrain, Giacomo Bonaventura :

« Habituellement, Andrea est toujours le premier à dire bonjour à tout le monde, il est très avenant. Mais depuis la rentrée, il a changé, et il semblerait qu’il ne veuille plus faire d’efforts pour coller à son patronyme. Quand il met une semelle, il ne s’excuse plus. A la cantine, il double tout le monde. Il ne tient plus les portes aux vieilles personnes, comme Silvio Berlusconi. Bref, il est vraiment devenu désagréable… »

Propriétaire du club de 1986 à 2016 (le Milan AC a été revendu à un groupe d’investisseurs chinois cet été pour 740 millions d’euros, ndlr), Silvio Berlusconi n’a quant à lui pas paru très très surpris. Son expérience de 30 ans à la tête du club lombard lui a permis de ne pas se fier au nom d’un joueur, comme il l’explique au micro de Stade 3 :

« Vous savez, il faut toujours être prudent avec les noms des joueurs. Par exemple, nous avons eu Kévin Constant et on ne peut pas dire que ça ait été un modèle de régularité. On a également recruté Keisuke Honda qui est très loin d’être aussi endurant et fiable que les modèles japonais de la même marque. Mais parfois, on peut être agréablement surpris. Kaka en était la parfaite illustration, c’était loin d’être un joueur de m… ! »

Alerté par ces propos, Antonio Conte s’est lui aussi plaint du comportement de certains de ses joueurs. Ainsi, d’après l’entraîneur italien, Thibaut Courtois balancerait des jurons à chaque but qu’il encaisse et Eden Hazard détesterait le poker.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

13 + 8 =