Le G7 se réunit pour annoncer que l’avenir de Donnarumma n’intéresse personne

En instance de départ depuis la non-prolongation de son contrat avec le Milan AC, Gianluigi Donnarumma entretient un immense mystère sur son avenir. Après 823 articles sur le sujet, le G7 s’est réuni pour annoncer que son avenir n’intéressait en réalité personne.

 Partira ? Partira pas ? L’avenir du prometteur gardien italien, Gianluigi Donnarumma, affole les gazettes italiennes et européennes. Comme souvent lorsqu’un transfert fait la une des médias, Mino Raiola n’est jamais bien loin. Le célèbre agent a une nouvelle fois fait le buzz cette semaine en confirmant un post Instagram du jeune gardien, pourtant démenti par l’intéressé qui jure que son compte a été piraté. D’informations en désinformations, il est difficile de voir clair dans l’avenir de Donnarumma. Pour clarifier le sujet, sur demande de l’omniprésent président Macron, le G7 s’est réunit en urgence à Milan. Un reporter présent sur place nous détaille l’issue de la réunion :

« Après plusieurs heures de discussions animées, le message est clair : Tout le monde se fout royalement de l’avenir de Gianluigi Donnarumma. Donald Trump a brisé la glace d’entrée en annonçant que tant que tant qu’il ne venait pas voler le travail d’un Américain, il s’en foutait. »

Pour la première fois dans l’histoire de la diplomatie internationale, les 7 chefs d’états présents affichaient une grande unité dans la prise de décision. Le président français, Emmanuel Macron, instigateur des discussions, s’est présenté spontanément à la presse pour donner son ressenti :

« Nous espérons que cette réunion encouragera les médias sportifs européens à ne plus sortir 23 articles par jour sur le sujet. C’est scandaleux de voir la place que prend cette histoire alors que la Gazzetta Dello Sport n’a pas écrit une ligne sur mes exploits en boxe et en tennis. C’est aussi le rôle des dirigeants internationaux de driver la comm sur les objectifs fixés aux AG… »

En Italie, le soulagement gagne la plupart des supporters du Milan AC, fatigués des ascenseurs émotionnels à répétition. D’après nos informations, le G7 aurait précisé qu’il n’était pas nécessaire d’informer le monde que personne ne s’intéresse à l’avenir d’Hatem Ben Arfa.