Ben Arfa fixe la condition de son départ : il faut qu’un club veuille de lui

Privé de stage de préparation à Miami après une altercation avec son président, Hatem Ben Arfa a fixé la condition de son départ : il faut simplement qu’un autre club accepte de le signer.

En manque de temps de jeu pendant toute la saison dernière, Hatem Ben Arfa est passé par tous les états. De la fierté en signant son contrat au sentiment de revanche en passant par l’exaspération, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais a désormais un objectif clairement affiché : quitter le PSG. Depuis sa non-convocation pour le stage de pré-saison à Miami, suite à une altercation avec Nasser Al-Khelaïfi, Ben Arfa aurait prit les devants en annonçant à sa direction la condition de son départ : l’ancien niçois ne quittera pas le PSG sauf si un autre club veut bien de lui. Un stratagème extrêmement ingénieux, que Ben Arfa explique fièrement au micro de Stade 3 :

« Mener une carrière de champion, c’est avant tout faire preuve d’intelligence et de stratégie. Je pense qu’il est important que je montre au PSG que je mérite le respect. Je veux bien partir, mais c’est moi qui fixe les conditions. Je l’ai fait et je crois que le club est obligé de s’incliner maintenant… »

Si Hatem Ben Arfa s’attendait à faire trembler le club de la capitale après cette annonce tonitruante, c’est finalement avec enthousiasme qu’a été accueillie cette nouvelle au sein de la direction parisienne :

« Le Paris Saint-Germain est très impressionné par l’intelligence et le talent dont fait preuve son joueur en terme de gestion de carrière. Heureuse d’avoir reçu une bonne leçon de management, la direction parisienne aura a cœur de financer l’ensemble des déplacements de son joueur, à la recherche d’un club professionnel capable de lui offrir un contrat pour la saison prochaine. »

D’après nos informations, lui aussi très heureux de la décision de son petit chouchou, Unaï Emery aurait confirmé qu’il paierait de sa poche le forfait téléphonique de l’agent d’Hatem Ben Arfa.