Fabio Aru réclame des petites roues pour ses coéquipiers

Abandonné par ses coéquipiers alors qu’il semble avoir les jambes pour remporter le Tour de France face à Christopher Froome et les Sky, Fabio Aru a demandé au comité d’organisation d’autoriser les petites roues sur les vélos de son équipe.

Maillot jaune à l’issue de la 13ème étape, Fabio Aru a perdu son statut hier au profit de Christopher Froome, leader de la Sky. Alors que personne n’imaginait le tenant du titre récupérer des secondes dans cette étape, Froome a bénéficié du travail monstrueux de Michal Kwiatkowski pour reprendre 18 secondes d’avance sur son adversaire italien. Ecoeuré, le leader de l’équipe Astana s’est adressé directement au comité d’organisation en conférence de presse :

« Certains de mes coéquipiers n’avaient jamais fait de vélo avant… Avec des petites roues, je suis sûr qu’ils seront plus sereins et pourront m’accompagner jusqu’à la moitié de l’étape au moins. Ça peut faire la différence. À vous de voir si vous voulez du suspens sur le Tour… »

Examinée en commission, la demande de Fabio Aru ne risque pas d’être acceptée. Troisième au classement général, le Français Romain Bardet n’est de son côté pas du genre à se plaindre et sait patienter pour la gloire :

« Je comprends la frustration de Fabio. C’est un grand coureur et il n’est vraiment pas assez aidé pour poser de réels problèmes à Froome. Mais il devrait savoir que la patience finit toujours par payer. D’ici une dizaine d’années, quand on saura ce que les Sky ont réellement dans les veines, je risque de récupérer le Tour de l’année dernière et Fabio pourra garder celui-là ! »

Séduit par l’optimisme du coureur français, Fabio Aru aurait demandé à son équipe d’abandonner l’idée de faire du vélo. Dès demain, le reste de l’équipe Astana devrait entamer des études de chimie afin d’aider l’AMA à trouver les substances dopantes de dernière génération.